Bébé

Laxité du larynx chez le nourrisson - causes, symptômes et traitement


La flaccidité du larynx (en latin: laryngomalacie) est l’anomalie congénitale la plus répandue dans le système respiratoire (ces anomalies affectent environ 5% de la population infantile et néonatale) et consistent en une rigidité insuffisante des structures du larynx. Son évolution est généralement douce, mais ses premiers symptômes peuvent être très inquiétants pour les parents. Alors, quel est exactement la laxité du larynx, comment la reconnaître et quelles sont les méthodes de traitement?

Laxité du larynx - causes

La raison du développement de la flaccidité du larynx reste incertaine. On suppose cependant que cela peut être une conséquence immaturité transitoire de certaines connexions nerveuses et de certaines structures cartilagineuses. Il en résulte une tension musculaire insuffisante qui maintient la rigidité de cette partie des voies respiratoires et entraîne par conséquent son affaissement et son écoulement obstrué.

Fait intéressant, bien que la laxité du larynx n’ait pas été associée à une variante connue d’un gène, ce défaut peut se produire dans la famille.

Laxité du larynx - symptômes

Les premiers symptômes de la flaccidité du larynx apparaissent le plus souvent déjà dans les bébés de quelques semaines (la maladie peut aussi apparaître pour la première fois chez les nourrissons du deuxième âge) et sont décrits par les parents comme bruits forts, cliquetis ou sifflants d'un enfant lorsqu'il inspire (Les médecins décrivent ce symptôme comme un stridor appelé aussi whist inspiratoire - la laryngomalacie en est la cause la plus courante).

Ces symptômes bien sûr, ils ne doivent pas être continus et ont tendance à s'intensifier, surtout quand ils sont couchés, lors des pleurs, de l'alimentation ou au cours de l'infection des voies respiratoires supérieures (ces conditions prédisposent à un plus grand effondrement du larynx et peuvent même conduire à des crises d'essoufflement et de cyanose menaçant le pronostic vital).

Comme nous l'avons déjà mentionné, le laxisme est doux chez la plupart des enfants. Néanmoins, chez certains enfants, l’effondrement des voies respiratoires peut être si grave qu’il peut entraîner des difficultés respiratoires (y compris une insuffisance respiratoire), un essoufflement, des épisodes de cyanose et un retard de croissance.

Laxité du larynx et autres irrégularités

La flaccidité du larynx chez certains enfants peut coexister avec le reflux gastro-oesophagien. Ce trouble consiste en l'insuffisance ou l'immaturité du sphincter oesophagien inférieur et donc en l'accumulation de contenu gastrique acide dans l'œsophage. Cela se traduit par l'occurrence du bambin symptômes de dysphagie (difficultés d’alimentation), averses et même vomissements qui peuvent aggraver les symptômes de la laxité du larynx et même l’augmenter.

De plus, 15 à 60% des enfants atteints de laryngomalacie ont d'autres malformations congénitales respiratoires pouvant nécessiter des procédures diagnostiques et thérapeutiques distinctes et brouiller le tableau clinique décrit précédemment de la flaccidité du larynx.

Laxité du larynx - reconnaissance

Le diagnostic de laxité du larynx chez le tout-petit repose sur un entretien médical approfondi avec les parents, un examen clinique de l'enfant et un examen de laryngoscopie directe (observation du larynx à l'aide d'un endoscope spécial avec une caméra placée à l'extrémité). En outre, en raison de la cooccurrence fréquente d'autres anomalies congénitales du système respiratoire, il est également recommandé de prendre une radiographie.

Flaccidité du larynx - traitement

La laryngomalacie a tendance à disparaître spontanément vers l'âge de 2 ans (ce qui se produit dans environ 90% des cas). Donc la plupart des bébés atteints de cette maladie n'ont besoin d'aucun traitement et l'observation est la seule procédure recommandée.

Chez les bébés dont le défaut persiste, les symptômes sont très sévères (en particulier les crises fréquentes d'essoufflement et de retard de croissance), ou d'autres anomalies se produisent, Un traitement chirurgical peut être nécessaire. Il s’agit d’une chirurgie plastique endoscopique du larynx, qui a pour effet de le renforcer et de réduire son collapsus. Il est à noter que dans les cas extrêmes, une flaccidité compliquée par une insuffisance respiratoire, le médecin peut décider de l'exécuter. trachéotomie (ouvrir les voies respiratoires en créant un trou dans la trachée - ceci permet de contourner le larynx fermé et de permettre à l'enfant de respirer).

En résumé, le laxisme du larynx est relativement fréquent et, dans la plupart des cas, ne constitue pas une menace majeure pour le tout-petit. Néanmoins, ses premiers symptômes devraient toujours inciter les parents à consulter un pédiatre et intensifier l'observation de leur enfant.

Bibliographie:Pédiatrie de Wanda KawalecOtorhinolaryngologie. Manuel pour étudiants et docteurs spécialisés - Editeur médical PZWL