Bébé

Porte-bébé: comment choisir?


Les enfants peuvent être déplacés de différentes manières. L’un d’eux est à porter: sur les mains, en écharpe ou en écharpe.

Le harnais ne remplace généralement pas la poussette, mais aide lorsque la poussette ne fonctionne pas. Il est particulièrement pratique pour les tout-petits qui ils aiment être portés et exigent souvent d'être portés.

Un transporteur bien choisi peut être utilisé dès les premiers jours de la vie d'un enfant, en répondant à l'un des besoins fondamentaux: sentiment de sécurité. À leur tour, le parent leur permet de survivre pendant les premières semaines difficiles en conciliant garde d'enfants et tâches domestiques. Au fil du temps, il peut être fiable lors de la poussée dentaire et lors des périodes de gémissement qui se répètent régulièrement au cours des premiers mois de la vie.

Poser les jambes

Les spécialistes des élingues soulignent qu'il existe des élingues et des "pendentifs". Dans le premier cas, les enfants ont des jambes disposées en forme de "grenouilles", placées largement et pliées de manière physiologique. Les coudes sont à la hauteur du bas du bébé.

En revanche, les "pendentifs" concentrent tout le poids de l'entrejambe du bambin, ce qui est dangereux pour la jeune colonne vertébrale.

Quand on regarde un enfant allongé sur le dos, on s'aperçoit qu'il lève naturellement les jambes et les lève en plus. Les jambes du bébé dans le porte-bébé ne doivent pas pendre, elles se cogneront contre le corps du porteur. Il suffit de comparer les deux images ci-dessous pour voir la différence.

Position correcte des jambes dans le transporteur ergonomique Tula

Disposition incorrecte des pieds dans le porte-bagages NO NAME

Les articulations de la hanche qui n’ont pas encore été complètement formées offrent les meilleures conditions de développement lorsque les jambes sont pliées et étendues latéralement.

Plecki

Dans un bon porte-bébé, l'enfant peut adopter une position physiologique dans laquelle le dos est légèrement arrondi. Il convient de noter que le matériau dans lequel la bretelle est fabriquée est suffisamment souple pour que le poids du tout-petit ne se concentre pas sur l’entrejambe et que l’enfant puisse se trouver dans une position physiologique avec des dos légèrement arrondis.

En outre, un bon transporteur permet un ajustement précis, c’est-à-dire un serrage tel qu’il n’y ait pas d’espace libre entre le parent et l’enfant. Il est également cousu pour convenir à la fois à une petite mère, à une grand-mère dodue et à un grand père.

Tête

Le matériau de la bretelle doit être suffisamment haut pour supporter la tête du bébé en toute sécurité. L'idée est qu'un enfant plus jeune sans appui-tête devrait être soutenu et qu'un enfant plus âgé devrait pouvoir dormir confortablement dans le porte-bébé. Certaines élingues ont également une casquette qui fonctionne bien les jours plus froids.

Un bon porte-bébé

  • est confortable pour l'enfant et le parent,
  • peut être opéré par une seule personne (l'insertion et le retrait de l'enfant ne nécessite pas d'assistance),
  • est fait de matériaux de bonne qualité,
  • peut être lavé en machine,
  • a une large ceinture abdominale sur laquelle repose le poids de l'enfant.

Les spécialistes mettent en garde contre le risque de placer l'enfant face au monde dans le porte-bébé. Cet arrangement fait en sorte que tout le poids de l’enfant se concentre sur le périnée, les jambes pendantes (elles ne sont pas physiologiquement tirées vers le haut et sur les côtés), la colonne vertébrale se plie anormalement au niveau de la poitrine du porteur, la tête n’est pas appuyée et en marchant. le porteur "fait signe dans toutes les directions".